Brodeuse

473 vues

9 partages


Fils d’or, rangées de perles, paillettes, pierreries… grâce à ces éléments de décoration, la brodeuse personnalise et embellit vêtements de haute couture, robes de mariée, costumes de scène ou linge de maison. Selon la demande du client (couturier, créateur de mode…), la brodeuse dessine un motif qu’elle brode sur du tissu tendu sur un métier à broder. Point de croix, point noué, point de chaînette, point plat… la brodeuse jongle avec ces différents points pour enrichir ses créations, chaque technique lui permettant d’obtenir un effet différent.

Il y a deux types de brodeuses: la brodeuse main réalise des broderies à la main ou au crochet, et la brodeuse machine brode sur une machine à broder ou sur un métier industriel. Le brodeuse vit le plus souvent au rythme de la mode : son activité s’intensifie lors de la sortie de nouvelles collections et peut devenir inexistante le reste du temps. Une réalité difficile qui va de pair avec le peu de débouchés qui s’offrent à cette artisane d’art, habile et créative, maniant l’aiguille à la perfection.


Missions principales

  • Identifier les besoins du client et déterminer les caractéristiques de la commande.
  • Organiser le travail de production de broderie.
  • Réaliser le travail de conception des décors, des motifs et des patrons.
  • Réaliser les opérations de broderie sur machine.
  • Inspecter l’ouvrage et corriger les imperfections.

Compétences techniques

  • Esthétique et traditions régionales.
  • Lecture de dessins et de croquis.
  •  Caractéristiques des tissus et matières.
  •  Motifs et ornements en broderie.
  • Techniques d’exécution de broderie.
  • Utilisation de machine à broder, équipement et outillage.
  • Matériels et fournitures utilisés.
  • Géométrie.
  • Notions de calcul.
  •  Procédure de documentation d’un ouvrage.
  • Techniques florales.
  •  Procédure d’harmonisation des couleurs.
  •  Techniques de plissage.

Qualités personnelles

L’exercice de ce métier fait appel à des habiletés artistiques permettant de concilier l’esthétique, la créativité, la finesse au rendement et la qualité de l’ouvrage. Le sens de l’observation, de l’écoute et de la réactivité sont autant d’atouts pour l’installation de climat de confiance et d’entente avec les clients et les sous-traitants (couturier, désigner, fournisseurs…).



Rattachement hiérarchique


Niveau de formation

Bac + 3

Type de formation

  • Bac +3 minimum dans une école de modelisme ou stylisme
  • Formation de création de mode.