Business Developer

301 vues

0 partages


L’équivalent d’un directeur du développement, d’un responsable marketing ou d’un directeur commercial ? Pas tout à fait. « C’est une fonction bien plus large, qu’on retrouve désormais dans de très nombreuses entreprises du Web et start-up, mais aussi dans des sociétés plus traditionnelles, explique Olivier Fécherolles, directeur de la stratégie et du développement de Viadeo. Elle fait partie des métiers d’avenir, même si trop peu de gens et d’entreprises la connaissent alors qu’elle est au carrefour de différentes compétences incontournables tant pour les grandes entreprises que pour les PME »…

Le Business Developer a pour mission de trouver de nouveaux leviers de croissance d’une entreprise, il doit apporter des solutions, projets… pour développer le chiffre d’affaire de manière directe (nouveaux clients ou produits) ou de manière indirecte (marketing, communication).
En lien avec les équipes commerciales, marketing, financière, juridique, il doit coordonner les idées et équipes afin de créer de nouvelles activités au sein d’une entreprise.

Le principal rôle du Business developer consiste à participer à la conception et à la réalisation d’une stratégie commerciale à longs et courts termes. Autrement dit, il se charge d’étudier un business plan qui pourrait faire prospérer la finance de l’entreprise dans un délai pré convenu. Pour cela, il va travailler en étroite collaboration avec ses dirigeants ainsi qu’avec chaque cadre de la société afin de maîtriser les besoins et le fonctionnement de l’institution.
D’autre part, le BD agit directement et indirectement dans la mise en œuvre du plan de développement stratégique. En effet, il va dénicher de nouveaux leviers de croissance, piloter des projets commerciaux et surtout négocier de nouveaux accords commerciaux. En d’autres termes, il usera de ses capacités technico-commerciales si bien que d’autres buyer effectueront les tâches plus techniques à sa place.
Pour finir, cet entrepreneur et responsable exerce aussi le rôle de contrôleur, car il va s’assurer du bon déroulement de toutes les opérations. Effectivement, il suit toutes les actions qui constituent le business plan pour que celles-ci produisent une réelle valeur ajoutée. Par ailleurs, il doit aussi conserver et satisfaire les grands clients de l’entreprise.

Le Business Developer requiert des compétences très diversifiées. Négociation, créativité, esprit de conquête… Le Business Developer doit toujours avoir en tête le développement à moyen et long termes de l’entreprise, être à l’écoute du marché, anticiper les opportunités (changement de législation, arrivée d’un concurrent, ouverture d’un marché).
Ce métier de Business Developer revêt à la fois d’un état d’esprit d’entrepreneur, mais aussi de stratège ou de communicant et ne s’arrête pas au seul développement des ventes et du chiffre d’affaires.

Le métier de Business Developer permet de rebondir dans de nouveaux métiers ou secteurs : toujorus en contact avec de nombreux clients, partenaires son carnet d’adresse est son atout dans ses missions de tous les jours mais aussi ensuite pour sa carrière.


Missions principales

  • Les tâches du Business developer constituent une seule mission mère qui est la mise en œuvre d’un plan de développement. Ce dernier se compose d’études stratégiques, de management de projet et d’un déploiement en plusieurs étapes.
  • Cette première mission se présente comme la base de tout business plan. Elle résulte de plusieurs analyses sur les besoins de l’entreprise et sur une étude du marché approfondie.
  • Le Business developer évolue au milieu de plusieurs services. En effet, ce métier paraît large, car le titulaire va agir auprès de différents secteurs (commercial, juridique, financier, administratif) de l’entreprise. Il doit se définir et être perçu comme une valeur ajoutée en apportant vent nouveau et innovation.
  • Premièrement, le responsable du business développement maîtrisera tous les points à connaître sur son entreprise. Cela concerne ses besoins, son état financier, ses produits, sa capacité de production, ses clients existants et surtout ses employés. De cette première analyse sortent les actions et évolutions à effectuer. Il réalisera un audit des capacités internes, des enquêtes et des simulations.
    Deuxièmement, le Business developer s’attaquera à l’environnement externe de la société. En effet, il procédera à l’étude du marché et mesurera l’attractivité de celle-ci. En outre, il va diagnostiquer le portefeuille client ainsi que la force des concurrents. De ces observations et analyses, il pourra élaborer un premier plan d’actions.
    Enfin, le ciblage de nouvelles affaires fait aussi partie de ces analyses. Effectivement, c’est une forme d’orientation stratégique qui pour l’instant reste comme idée, mais pourrait constituer le plan de développement. En d’autres mots, c’est déjà une première approche stratégique sur le changement et l’évolution.
  • À l’aide d’une stratégie, le BD peut désormais élaborer son plan et faire converger toutes ces idées en un seul but.

Compétences techniques

Tout d’abord, le métier de Business developer requiert une maîtrise totale du monde des affaires. En effet, le BD doit posséder des compétences commerciales approfondies. Pour cause, il va exécuter des tâches liées à la vente comme la négociation, la prospection, l’étude de marché et la valorisation des produits/services.
Puis, du fait que le BD pilote un projet et manage une équipe, on le qualifie aussi d’entrepreneur. Cela implique des compétences managériales et administratives. Effectivement, il gère le déroulement de son business plan, tout en contrôlant chaque action qui compose celui-ci.
Ensuite, comme le professionnel du métier collabore en interne (entreprise) et en externe (clients), il doit justifier d’une bonne communication. Il va participer à des réunions, à des entretiens et à des soutenances. Sa capacité à bien communiquer influencera ses résultats et son efficacité.
Pour finir, il existe d’autres aptitudes professionnelles indispensables pour pouvoir exercer ce métier. Cela concerne l’esprit innovateur, le sens de l’écoute, la rigueur et l’ouverture au monde numérique. En ajout à cela, on cite trois capacités : l’analyse, la synthèse et la déduction. Avec ces 3 points, le BD ne sera jamais à court d’idées, car pour développer les affaires, il ne faut pas en manquer.


Qualités personnelles



Rattachement hiérarchique


Niveau de formation


Type de formation

Les écoles qui forment au métier de Business Developer

ESSEC Business School

Essec Business School
[vc_row][vc_column][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/2" offset="vc_hidden-lg vc_hidden-md vc_hidden-sm vc_hidden-xs"][vc_single_image image="25147"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2" offset="vc_hidden-lg vc_hidden-md vc_hidden-sm vc_hidden-xs"][vc_single_image image="25148"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_column_text] ESSEC Business School   Fondée en 1907, l’ ESSEC Business School est une école de commerce française et un acteur majeur de l’enseignement supérieur sur la scène mondiale. L’ESSEC accueille chaque année des étudiants dans le cadre des formations initiales (Global BBA,…