Génie de l’aéronautique

Le génie de l’aéronautique est un créateur, ingénieur et inventeur d’engins aériens. Sa fonction peut englober la conception, la réalisation et la fabrication d’un engin aérien (Avion, hélicoptère, navette spatiale…), sans oublier qu’il peut également prendre en charge le volet de l’entretien technique et de la commercialisation.

Le génie de l’aéronautique est, comme son nom l’indique, un génie de l’univers aérien. C’est un constructeur aéronautique de plusieurs dispositifs et d’engins destinés à voler dans les airs. En tant qu’ingénieur, ses missions peuvent aller jusqu’à assurer des fonctions électroniques, mécaniques ou encore en optique.

Le génie de l’aéronautique met en place des plans de construction de pièces d’avions, de cellules, de train d’atterrissage…Dans ce genre de mission, le génie de l’aéronautique doit être très méticuleux afin de veiller sur la résistance des pièces, leur bon fonctionnement, leur souplesse et leur fiabilité.

Le génie de l’aéronautique peut également toucher aux télécommunications, car en sa qualité d’électronicien, il peut se charger de la mise en place de radars aériens, de dispositifs de radio-transmissions ou de repérage aérien. C’est à lui de concevoir, de fabriquer et de tester le fonctionnement de tous ces dispositifs précédemment cités.

L’une des spécialités d’un génie de l’aéronautique est celle de l’informatique où il sera amené à assurer la création de logiciels de contrôle d’engins aériens à distance. Ces logiciels sont soit des calculateurs soit des commandes téléguidées pour contrôler la trajectoire d’engins aériens. Son savoir-faire peut aussi concerner la technologique spatiale, comme le fait de fabriquer et de mettre en place des satellites ou des logiciels de contrôle de manœuvres satellitaires.

 

 

 

Bac + 5

Niveau d'études

19.000 - 25.000 MAD

Rémunération

3 ans

Expérience

Missions principales

  • Concevoir, construire, fabriquer et tester des engins aériens.
  • Assurer des fonctions électroniques, informatiques, mécanique ou optique selon le besoin du projet.
  • Concevoir et fabriquer des pièces d’avions, d’hélicoptère, etc.
  • Assurer le développement de dispositifs de détection aérienne, de radars ou de systèmes de radio-transmission.
  • Fabriquer et mettre en place des appareils de contrôle aérien.
  • Développer des logiciels de contrôle et d’identification de pannes aériennes.

Compétences techniques

  • Grande maîtrise en génie de l’aéronautique.
  • Bonnes bases en électronique, informatique, en télécommunications et en mécanique.
  • Connaissances de base dans les techniques de gestion de projet.
  • Connaissances en techniques de commercialisation.
  • Aptitudes relationnelles.
  • Parfaite maîtrise de l’anglais, à l’oral et à l’écrit.

Qualités personnelles

  • Grand esprit de synthèse et d’analyse;
  • Organisé et méthodique;
  • Ayant le sens du devoir et des priorités;
  • Bon manager ayant un excellent relationnel;
  • Ayant une vocation pour les technologies aériennes.
  • Facilité dans la mobilité géographique.

Type de formation

Obtention d’un diplôme d’ingénieur généraliste ou spécialisé d’une grande école.

Avoir un master spécialisé en génie mécanique, aéronautique, maintenance aéronautique, énergétique ou électronique.

Les écoles qui forment au métier de Génie de l’aéronautique

AIAC – Académie Internationale Mohammed VI de l’Aviation Civile

AIAC-Académie internationale Mohammed VI de l'aviation civile
AIAC - Académie internationale Mohammed VI de l'aviation civile   L’Académie Internationale Mohammed VI de l’Aviation Civile (AIAC) est un établissement d’enseignement supérieur créé en 2000 par le Roi Mohammed VI dans le but de former contrôleurs aériens, électroniciens de la sécurité…