Nutritionniste

86 vues

0 partages


Le métier de nutritionniste consiste à prévenir, dépister et prendre en charge les maladies de la nutrition (diabète, obésité, etc.), les thérapeutiques nutritionnelles et les maladies ayant une incidence sur la nutrition. Le nutritionniste est un médecin diplômé en nutrition. Sa connaissance précise des aliments, de leur composition et de leurs effets sur la santé, lui permet de prodiguer à ses patients des conseils et d’établir des programmes nutritionnels adaptés à leurs besoins. Le nutritionniste peut travailler en libéral au sein d’un cabinet, dans un hôpital, pour des écoles et des organismes sportifs… Il peut également exercer dans l’humanitaire et intervenir dans les pays du tiers-monde pour prodiguer des soins de « renutrition ». Par ailleurs, le gouvernement fait parfois appel à des eux pour développer des programmes de santé.

La principale mission du nutritionniste consiste à prévenir et dépister des maladies de la nutrition, telles que l’obésité, le diabète, le surpoids ou encore les intolérances alimentaires. Le nutritionniste va également prendre en charge des patients ayant des troubles du comportement alimentaire : anorexie, boulimie…

Grâce aux connaissances qu’il a acquises pendant ses études, le nutritionniste est le professionnel de santé le plus apte à traiter les problèmes liés à l’alimentation. Il va ainsi pouvoir mettre en place des programmes nutritionnels adaptés aux besoins particuliers de chacun de ses patients et les aider à trouver leur équilibre alimentaire.

Enfin, le nutritionniste peut également être amené à effectuer des missions humanitaires dans les pays du tiers-monde, notamment afin de venir en aide aux enfants touchés par la famine.

Présent en milieu hospitalier, mais aussi en cabinet privé, voire en centre de convalescence, le nutritionniste interviendra par ailleurs dans les hospitalisations à domicile, en lien avec les médecins de ses patients. Il pourra prescrire lui-même des médicaments ou encore des examens et analyses médicales

Les connaissances précises du nutritionniste à propos des aliments, de leur composition et de leurs effets sur la santé, lui permettent de prodiguer à ses patients des conseils et d’établir des programmes nutritionnels adaptés. Certains nutritionnistes peuvent enfin effectuer des missions humanitaires et intervenir en urgence pour « réalimenter » des enfants en danger. Ils jouent notamment un rôle pédagogique auprès des femmes, auxquelles ils inculquent de nouveaux principes diététiques.


Missions principales

  • Offrir des services de consultation en nutrition lors de rencontres individuelles ou de sessions de groupe dans le but de maintenir ou d’améliorer l’état de santé des patients :
  • Soumettre le patient à une série de questionnaires, de test et/ou de prélèvements afin de déterminer quels facteurs nutritionnels ont un effet sur sa santé ;
  • Planifier, mettre en œuvre et superviser des menus qui tiennent compte de la valeur nutritive, du goût, de l’apparence et de la préparation des aliments ;
  • Fournir des recommandations pratiques et concrètes afin d’aider le patient à atteindre ses objectifs ;
  • Préparer des bilans nutritionnels présentant au patient le statut et l’évolution de son état de santé ;
  • Répondre aux questions et apaiser les inquiétudes du patient ;
  • Tenir à jour les dossiers des patients.
  • Évaluer l’état nutritionnel de leurs patients, prévoir des programmes et menus nutritionnels qui répondent aux particularités observées.
  • Tenir à jour les dossiers des patients et recueillir toute donnée, toute observation ou tout résultat pertinent pouvant s’inscrire dans une démarche de recherche.
  • Développer et implanter des programmes de nutrition destinés aux établissements scolaires ou de soins.
  • Agir à titre de consultants auprès d’autres professionnels de la santé.
  • Se tenir informés des meilleures pratiques nutritionnelles et des avancés dans ce domaine.

Compétences techniques

  • Compétences en relations interpersonnelles et en communication :
  • S’exprimer de façon claire et avec transparence, autant à l’oral qu’à l’écrit, et être capable de vulgariser le jargon du métier de façon à transmettre efficacement l’information à leurs différentes clientèles ;
  • Offrir un service impeccable à la clientèle afin de prodiguer des soins répondant aux plus hauts standards de qualité et de sécurité, en traitant chaque patient avec respect et dignité ;
  • Faire preuve de tact, de patience et de professionnalisme en s’adressant aux collègues, aux patients et aux proches de ces derniers, de façon à communiquer de manière efficace et collaborative.
  • Empathie, altruisme et ouverture d’esprit :
  • Être à l’écoute des autres et de leurs besoins et faire en sorte qu’ils se sentent appréciés et valorisés ;
  • Être capable de travailler au sein d’un environnement multiculturel aux pratiques et croyances variées, desquelles découlent parfois des restrictions alimentaires.
  • Optimisme et dynamisme :
  • Être capable et avoir envie de motiver les autres pour qu’ils atteignent leurs objectifs.
  • Capacités décisionnelles, pensée analytique et compétences en résolution de problèmes :
  • Être capable d’analyser, d’évaluer et de diagnostiquer la pathologie d’un patient afin de lui procurer les traitements les plus appropriés ;
  • Faire preuve d’intuition, d’initiative et de discernement lors de la prise de décision ;
  • Examiner toutes les avenues possibles en faisant preuve de créativité et d’imagination de façon à appliquer des solutions innovantes aux problèmes plus complexes ;
  • Rediriger les patients vers d’autres professionnels de la santé, lorsque cela est nécessaire.
  • Sens de l’organisation et bonne gestion du temps :
  • Structurer les menus et programmes de façon stratégique en tenant compte des particularités de la clientèle cible ;
  • Prioriser et planifier les missions de façon à maximiser le temps dédié au travail, effectuant plusieurs missions simultanément, lorsque cela est nécessaire.

Qualités personnelles

 

Un nutritionniste doit être réactif, rigoureux, observateur, pédagogue, patient et à l’écoute. Doté d’un bon sens de la diplomatie et de l’éthique, il dispose de bonnes qualités relationnelles.

  •  Rigueur scientifique
  •  Capacités d’écoute et sens psychologique
  •  Réactivité, sens du diagnostic


Rattachement hiérarchique


Niveau de formation

Bac + 2

Type de formation

Les Diététiciens doivent être titulaire du BTS diététique ou du DUT génie biologique option diététique, qui se préparent tous deux en 2 ans

 

Si le métier de Diététicien, lui, est accessible à partir de Bac +2, celui de Médecin nutritionniste requiert, dans un premier temps, d’être diplômé d’une faculté de médecine, ce qui implique 6 années d’études auxquelles s’ajoutent des années de spécialisation. Ainsi, les futurs Nutritionnistes doivent se préparer à environ 11 ou 12 années d’études.