Agréeur

20 vues

0 partages


L’agréeur vérifie la conformité de la marchandise consommable réceptionnée par rapport à la réglementation alimentaire en vigueur.

Le métier d’agréeur consiste à réceptionner et vérifier les produits, depuis leur arrivée à l’entrepôt jusqu’à leur stockage, en fonction de la quantité et la qualité attendues, selon la réglementation alimentaire en vigueur. L’agréeur donne ainsi l’agrément pour la vente.

L’agréeur décharge les marchandises conformes aux commandes et remplit les feuilles d’arrivage. Il alerte le service compétent et fait signer le bon de livraison au livreur en cas de non-conformité ou mauvais état des produits. Il vérifie l’état sanitaire des produits (forme, couleur, aspect), pour s’assurer que leur propriété et leurs caractéristiques s’accordent avec les fiches techniques produit et si nécessaire il isole la marchandise non conforme. L’agréeur peut renvoyer, détruire ou conserver une marchandise non conforme. Il assure une bonne rotation des produits dans l’entrepôt, en fonction de leur catégorie, compatibilité, température, durée de vie, etc.

L’agréeur travaille en entrepôt et en laboratoire. Les principaux recruteurs des agréeurs sont les entreprises de commerce de gros de biens de consommation alimentaires (fruits et légumes, produits frais, surgelés, etc.) et la grande distribution via ses centrales d’achats.

Agréeur

Missions principales

  • Décharger les marchandises conformes aux commandes et remplir les feuilles d’arrivage.
  • Alerter le service compétent et faire signer le bon de livraison au livreur en cas de non-conformité ou mauvais état des produits.
  • Vérifier l’état sanitaire des produits (forme, couleur, aspect), pour s’assurer que leur propriété et leurs caractéristiques s’accordent avec les fiches techniques produit (si nécessaire: Isoler la marchandise non conforme).
  • Renvoyer, détruire ou conserver une marchandise non conforme.
  • Assurer une bonne rotation des produits dans l’entrepôt, en fonction de leur catégorie, compatibilité, température, durée de vie, etc.

Compétences techniques

  • Organisation de la chaîne logistique
  • Organisation d’un site d’entreposage (plan de circulation, etc.)
  • Gestion des stocks et des approvisionnements
  • Réglementation sur le stockage de produits spécifiques (dangereux, sous température dirigée, phyto-sanitaire, etc.)
  • Réglementation liée à la conduite d’engins de manutention
  • Outils bureautiques
  • Réglementation du transport de marchandises
  • Normes qualité
  • Techniques de planification
  • Logiciel d’Échange de Données Informatisées (EDI)
  • Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • Transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol (CACES R 389-1)
  • Chariots tracteurs et à plateau porteur de capacité inférieure à 6 000 kg (CACES R 389-2)
  • Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieure ou égale à 6000 kg (CACES R 389-3)
  • Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité supérieure à 6000 kg (CACES R 389-4)
  • Chariots élévateurs à mât rétractable (CACES R 389-5)
  • Déplacement, chargement, transfert de chariots sans activité de production (CACES R 389-6)
  • Techniques d’import/export
  • Réglementation des douanes
  • Pratique de l’anglais technique
  • E-procurement
  • Législation sociale
  • Techniques d’animation d’équipe
  • Techniques commerciales

Qualités personnelles

  • Organisé : L’agréeur doit réceptionner les marchandises, élaborer des fiches techniques pour chaque produit.
  • Responsable : L’agréeur doit assurer la qualité des produits : il est en charge de la sécurité et de la conservation des marchandises.
  • Respectueux des règles d’hygiène : L’agréeur doit repérer sur le produit les malfaçons et les anomalies et prélever des échantillons sur les produits pour les transmettre au laboratoire.


Rattachement hiérarchique


Niveau de formation

Bac, Bac + 2, Bac + 3

Type de formation

Un bac professionnel se révèle bien adapté : le bac professionnel bio-industries de transformation que vous pouvez préparer au lycée professionnel.

Dans la perspective d’évoluer professionnellement rapidement, vous pouvez envisager un BTS dans le domaine agricole ou agroalimentaire (deux ans d’études après un bac Scientifique). Vous avez le choix parmi plusieurs BTS : le BTS qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries et le BTS bioanalyses et contrôles.

Des spécialisations en 1 an de licences professionnelles peuvent ensuite vous intéresser, par exemple la licence pro industries agroalimentaires : gestion, production et valorisation parcours sécurité des aliments, assurance qualité ou la licence professionnelle logistique spécialité management de la chaîne logistique option logistique du commerce de gros.